71 fans | Vote

Sous le soleil
#101 : Plage à vendre

Scénario & Dialogues : Lorène Delannoy & Fabienne Lesieur

Réalisation: Eric Summer

Diffusion sur TF1 :


Laure hésite entre son mariage avec Alain et sa passion pour Grégory.
Laure fête ses fiançailles avec Alain Dulac. Ce mariage comble les parents de Laure qui voient en Alain le gendre idéal.
C'est à ce moment que Grégory débarque à St-Tropez, de retour d'un voyage de deux ans en mer. Premier amour de Laure, il cherche à la reconquérir. Elle décide d'obéir à son cœur et de fuir le jour de son mariage pour rejoindre Gregory. Alain persuade Grégory que Laure a renoncé à leur projet et ne veut plus le revoir. Grégory quitte alors St-Tropez à bord de son voilier. Laure arrive trop tard Grégory est déja partie, son mariage avec Alain aura donc bien lieu.

Louis retrouve son père.
Louis et ses amis fêtent le retour de Grégory sur la plage où ils ont grandi ensemble.
Claude, le père de Louis et Grégory, leur annonce son intention de vendre la plage. Cette décision déçoit Louis, il vient d'être renvoyé du lycée et espérait reprendre la plage. Avec l'aide de Sandra,son amie il tente de convaincre son père de leur en confier la gérance. Mais celui-ci refuse. Louis décide alors de quitter St-Tropez. Mais grâce à Sandra, Claude change d'avis.

Popularité


4.33 - 3 votes

Diffusions

Logo de la chaîne 13ème rue

France (inédit)
Dimanche 27.08.2017 à 00:00

Logo de la chaîne 13ème rue

France (inédit)
Dimanche 27.08.2017 à 00:00

Logo de la chaîne AB 3

Belgique (inédit)
Samedi 08.07.2017 à 15:15

Logo de la chaîne 13ème rue

France (inédit)
Vendredi 23.12.2016 à 00:00

Plus de détails

Épisode 1: Plage à vendre

Scénario & Dialogues: Lorène Delannoy & Fabienne Lesieur

Réalisation: Eric Summer

Avec: Mallaury Nataf, Marie Christine Adam, Benedicte Delmas, Sylvain Corthay, Jean François Garreaud, Roméo Sarfati, Stéphane Slima

Laure est une brillante étudiante en médecine, elle est fiancée à Alain Dulac qui est un jeune homme de bonne famille. Pour les parents de Laure, ce mariage est un mariage parfait et Alain est le gendre idéal. Mais Laure hésite à se marier par raison avec Alain ou de suivre son coeur par passion pour Grégory. Celui-ci revient à Saint Tropez, après avoir fait un tour du monde en mer depuis 2 ans. Il essaye de la reconquérir. Laure hésite entre son amour de jeunesse et celui qu'elle considère comme son grand amour, et le fait de faire du mal à Alain et de décevoir sa famille. Elle finit par suivre son coeur et rejoint Grégory sur son bateau. Alain apprend la nouvelle et décide de changer les plans de Laure en persuadant Grégory que Laure ne veut plus suivre ses projets et qu'elle ne veut plus le revoir. Grégory tombe dans le piège et part seul sur son voilier. Laure qui arrive au rendez vous le voit s'éloigner sans elle. Laure se marie donc avec Alain

Louis, Laure et Sandra préparent une fête pour le retour de Gregory sur la plage où ils ont grandis. Claude, le père de Louis et Grégory, en profite pour faire une annonce, celle qu'il va vendre la plage. Louis, qui vient de quitter le lycée et qui voulait reprendre la place, est choqué par cette annonce. Avec Sandra, ils vont lui demander de prendre la gérance, mais Claude n'a pas confiance en son fils. Mais Claude qui n'est pas encore au courant que Louis a été virée du lycée, se met en colère et une dispute éclate quand celui ci l'apprend. Lors de cette dispute, Louis décide de quitter Saint Tropez, mais grâce à Sandra qui parle avec Claude, le père et le fils tombent dans les bras l'un de l'autre.

Ouverture sur le bateau de Grégory en pleine mer.

Grégory, au téléphone : La capitainerie ? Oui c'est Grégory, le fils Lacroix. Dis moi tu peux me trouver une place à quai ? Non une grande ! Oui je reviens de loin mais j'ai sauvé mes 2 flotteurs. A tout de suite.

Fiançailles d'Alain et Laure.

Alain : Je crois que le moment tant attendu est arrivé. Il passe la bague au doigt de Laure. Elle te plait ?

Laure en le serrant dans ses bras : Elle est magnifique ! Je t’adore !

Blandine en embrassant sa fille : Oh Laure, je suis tellement contente ! Je suis sure qu’Alain fera un mari parfait mais j’essayerai d’être une belle-mère toute aussi parfaite.

Pierre s’adressant à Alain : Mon cher futur gendre, félicitations. Maintenant voici nos 2 familles unies en amour comme en affaire.

Sandra qui arrive à peine : Oh mince j’arrive trop tard t’as déjà la bague au doigt ! En regardant la bague Félicitations, elle est sublime ! Alors pas trop émue ?

Laure : J’ai l’impression que tout va trop vite…

Sandra : Bientôt les enfants, les cocktails chez le préfet, Noel chez la belle-mère... Une vie de rêve quoi !

Laure en souriant : Arrête, tu vas me faire pleurer !

Sandra : Tu sais que ce soir j’organise une grande fête sur la plage des Lacroix.

Laure : Tu veux dire Notre plage ?

Sandra acquiesçant de la tête : Pour fêter un revenant.

Laure : Grégory ?

Sandra : Oui oui Grégory. Alors fiançailles ou pas, moi je compte sur vous ce soir hein.

 Au lycée de Louis.

La proviseure à Louis : Suivez-moi Lacroix, nous allons avoir une explication. S’adressant à d’autres élèves Poussez-vous ! Sans parler du coup de crayon discutable, cette affiche ordurière m’éclaire sur votre conception de la vie au lycée.

Louis : Et sur votre conception de la discipline ?

La proviseure : Vous êtes un élément irrécupérable Monsieur Louis Lacroix. Votre avenir est voué à l’échec. Les portes de cet établissement vous sont désormais fermées. Vous êtes renvoyé.

Louis tout sourire : Merci ! Sincèrement merci ! Je crois que je vais vous embrasser… Il s’exécute.

La proviseure : Vous finirez en prison !

Louis tenant les grilles du lycée : C’est vous qui êtes en prison. Moi je vais enfin commencer à vivre !

 A la Plage.

Claude s’adressant à des clients : J’vous chasse pas les gars mais je voudrais fermer.

Un client : Ben Claude, on vient de commencer la partie !

Claude : Je suis désolé, j’ai un rendez-vous très important à la mairie.

Un client : On en a pour un quart d’heure, on est les rois, non ?

Louis qui arrive : Ici les rois, on s’en fout. C’est un café révolutionnaire !

Claude : Hé Louis qu’est-ce que tu fais là ?

Louis s’adressant aux clients : Hé vous assurez pas les gars, un quart d’heure pour rentrer les boules ? Il prend la queue de billard et finit la partie.

Un client : Bon okay on y va mais n’oublie pas que tu nous dois une partie, Louis.

Louis : Ouais ouais pas de problème. S’adressant à son père T’inquiètes pas y vont revenir.

Claude : Ca n’a plus beaucoup d’importance maintenant. Je voulais t’en parler justement, c’est bien que tu sois venu. Au fait qu’est ce que tu fais là ? Tu devrais pas être en train de réviser ton bac ?

Louis : Ben justement je.. j’voulais t’en… Il est interrompu par Sandra.

Sandra : Oh ben c’est génial que t’aies réussi à te libérer pour l’arrivée de ton frère !

Louis : Ouais ! Ca a pas été facile mais Madame le proviseure m’adore et elle m’a laissé partir.

Chez les parents de Laure. Laure est dans sa chambre, elle met de la musique et se change.

Blandine : Laure ! Dépêches-toi, Alain est arrivé ! Laure !

Laure : J’arrive Maman !

 Pendant ce temps, Grégory arrive à la Plage. Sandra, Louis et les autres l’attendent pour lui faire la surprise.

Grégory : J’ai eu peur que vous ayez oublié mon arrivée !

Sandra : T’oublier toi … mais comment on pourrait t’oublier ?

Grégory en serrant Sandra dans ses bras : Sandra, ma copine de toujours !

Louis : Et moi ?

Grégory : P’tit frère ! Fais voir ? Mais t’es devenu une vraie baraque ! Tu collectionnes toujours les diplômes ?

Louis : Attends qu’on se retrouve en tête à tête tous les 2 ! La baraque va s’occuper de toi !

Claude, une bouteille de champagne à la main : Au retour de l’aventurier !

Grégory en embrassant son père : Bonjour Papa. Laure ?

Laure : Me dis pas que j’ai changé à ce point ?

Gregory : Attends je suis parti, t’étais jolie. Là, t’es carrément… On s’embrasse ? Ils s’enlacent. Ecoute, ça va faire 2 ans ?

Laure : 23 mois exactement.

Grégory : Ah ben oui c’est ça la dernière fois que je suis venu, t’étais à New York. T’es magnifique !

Alain à Laure : Et moi tu ne me présentes pas ?

Laure : Si bien sur. Grégory, je te présente Alain, mon fiancé.

Alain en serrant la main à Grégory : Enchanté. Alain Dulac. Bonjour !

Grégory : Vous avez beaucoup de chance, félicitations !

Alain : Merci.

 Sur la terrasse de la Plage pendant le barbecue

 Grégory s’adressant à Alain au barbecue : Ca va tout se passe bien ?

Alain : Epatant !

Grégory : Un petit Rhum des Antilles pour vous réchauffer après un bain de minuit mes demoiselles ?

Sandra : Ah la tradition ! Je te reconnais là ! Ya que ca de vrai !

Grégory s’adressant à Laure : Et toi la future mariée ? Ca te tente de prendre un petit bain de minuit ? Laure se pique avec un pic à brochette. Alcool à 65 degrés ca ira pour vous désinfecter docteur ?

Laure : Pas vraiment docteur. J’ai encore 4 ans d’études avant l’internat.

Grégory : Te voilà soignée.

Laure : Merci.

Alain qui les rejoint : Je voudrais pas vous affoler mais le feu est épatant, c’est maintenant qu’il faut y aller. Laure part avec lui.

Grégory : Ah ben ça fait plaisir j’vois qu’entre les brochettes et moi ton cœur balance même pas ! Et ma meilleure amie ? Elle va danser avec moi ma meilleure amie ?

Sandra : Surement pas ! Oh allez viens !

 Alain remarque bien que Laure regarde Grégory avec envie. Louis arrive un totem à la main.

 Louis : Regardez ce que j’ai trouvé !

Grégory : C’est notre totem ! Regarde il y a encore nos noms gravés dessus.

Sandra : Dans des cœurs percés de flèches. Ya que les noms qui changeaient tous les ans hein !

Claude au téléphone : J’aurais préféré en fin de semaine… Si votre client est pressé j’suis d’accord oui. Je serais absent mais mon fils s’en occupera.

Sandra à Laure : Tu te souviens quand Grégory jouait à Peter Pan ? On se disputait toujours pour faire Wendy !  Bon comme j’étais blonde…

Alain à Laure : Tu m’en caches beaucoup des secrets comme ça ?

Laure : C’est juste des souvenirs ! Des dizaines de souvenirs d’enfance ici sur cette plage.

Alain : Ouais.. enfin tout ça c’est du passé.

Grégory : Ah non, l’enfance on en guérit jamais complètement.

Alain : Ah si, le jour où on a eu soi même des enfants.

Sandra : Bon allez rangeons les souvenirs. A Grégory Parles nous plutôt de tes projets.

Grégory : Ah moi les projets c’est pas trop mon truc. A part demain, ça vous dit de venir faire un tour en mer sur mon beau bateau ?

Louis : Euh je voulais te le proposer justement. Vous vous rendez compte que ca fait au moins 2 ans qu’on s’est pas retrouvé ensemble sur cette plage ?

Grégory : C’est vrai.

Louis : On trinque ! Papa, viens boire un coup avec nous !

Claude : Je sais bien que c’est pas le moment idéal mais je viens d’apprendre que j’ai un client.

Louis : Un client ?

Claude : Un client pour la Plage. Je voulais pas gâcher la fête mais j’aurais bien été obligé de vous le dire à un moment ou à un autre. Alors voilà : je vends la Plage.

 Le lendemain, à la Plage.

 Claude s’adressant à Louis : Hé, ça te fatiguerait de me donner un coup de main ?

Louis : Comment t’as pu me faire un coup pareil ?

Claude : Ecoutes Louis je fais pas ça contre toi, tu le sais très bien. Mais cette plage j’en ai assez de m’en occuper. Depuis le départ de ta mère, moi j….

Louis : Mais qu’est-ce qu’il reste alors ?! Tu gâches tout ! A cause de toi, Maman est partie et maintenant tu vends la Plage ?

Claude : Attends, attends qu’est-ce que tu crois ? C’est pas drôle pour moi non plus ! cette plage c’était aussi la notre, à Nicole et à moi.

Louis : Je sais, c’est pareil pour nous…

Claude : Faut savoir tourner la page. Depuis que j’ai été élu adjoint au maire, j’ai trop de responsabilités. J’ai envie de m’y consacrer entièrement.

Louis : Papa, laisse moi m’occuper de cette plage ! Je vais ouvrir une école de voile, je vais organiser des cours de plongée …

Claude : Arrêtes de rêver ! T’as des études à terminer !

Louis : Mais ya pas que les études dans la vie !

Claude : Hé ben passes ton bac d’abord ! On verra après ! Toute façon c’est trop tard, la Plage est mise en vente. Je vais faire un saut à Lyon pour régler quelques petites affaires avec ta mère. Je serais absent pendant 2 jours.

 Louis débarque au cabinet d’avocats où Sandra travaille.

Louis : Sandra, t’es ma dernière chance ! Y faut empêcher cette vente !

Sandra : C’est pas possible ça Louis. Malheureusement, ça se passe pas comme ça.

Louis : T’es de leur coté Sandra ? Tu comprends pas ? C’est tout ce qu’il me reste cette plage !

Sandra : Je tiens à cette plage autant que toi Louis… Seulement, qu’est ce que tu veux que je fasse ?

Louis : 2 jours ! Y me faut 2 jours et je réussirai à convaincre mon père !

Sandra : Très bien ! Je ne sais pas comment mais on va se débrouiller n’est ce pas ?

Louis : Je savais que je pouvais compter sur toi !

A ce moment là, le patron rentre dans la pièce.

Sandra à Louis qui part : Oui alors n’ayez crainte je m’occupe de votre dossier. Elle s’adresse à son patron. Maitre ? Vous savez que vous êtes pour moi euh…

L’avocat : Oui Sandra ?

Sandra : Comme un père !

L’avocat : Et plus encore si vous le souhaitiez.

Sandra : Je peux vous demander une faveur ?

L’avocat : Tout ce que vous voulez Sandra.

Sandra : Vous vouliez me confier ma première affaire ? Hé bien je suis prete !

L’avocat : Parfait ! J’ai exactement le dossier qu’il vous faut. La vente du Castelet, vous savez ? Le château dans l’arrière-pays. Evidemment les enjeux sont énormes mais ne vous en faites pas nous travaillerons tous les 2. La main dans la main !

Sandra : Pour commencer Maitre, je préférerais un dossier plus facile.  Nous avons reçu le dossier de la Plage, le dossier Lacroix.

L’avocat : Bah c’est un dossier sans intérêt, cette vente est quasiment conclue !

Sandra : On ne sait jamais Maitre !  Et les imprévus ?

L’avocat : Très peu probable, le client achète les yeux fermés.

Sandra lui faisant les yeux doux : S’il vous plait Maitre…

L’avocat : Comme vous voulez mais c’est dommage… vous manquez d’ambition Sandra. Vous méritez beaucoup mieux !

Sur le bateau de Grégory, qui le lave et arrose Louis qui arrive.

Louis : Oh ! Tu déconnes là !  Des pompes toutes neuves !

Grégory : Ca va, pleurniches pas ! T’as qu’à ramener une bonne note à Papa et il t’augmentera ton argent de poche !

Louis : Justement, si y savait Papa …

Grégory : Quoi, qu’est ce que t’as fait encore ? T’inquiètes, je dirais rien à personne.

Louis : Je vais rouvrir la Plage. S’il voit que je suis capable de la faire tourner, il me laissera m’en occuper.

Grégory : Attends, j’ai du louper un épisode là, je croyais que t’étais toujours au lycée ?

Louis : Jusqu’à hier oui. Je viens de me faire virer.

Grégory : Et bien sur Papa est pas au courant ?

Louis : Je suis pas fait pour l’école, ça fait longtemps qu’il aurait du piger. Moi je suis fait pour vivre ici sur notre plage !

Grégory : Mais on fait pas toujours ce qu’on veut Louis !

Louis : On dirait que tu t’en fous de cette plage !

Grégory : Mais au contraire ! Tu te plantes complètement, je peux pas m’empêcher d’y revenir. T’es un fou, Louis. Mais j’trouve que c’est une très belle idée.

Louis : Alors tu vas m’aider ! Tu vas t’occuper de l’école de voile ! Attends ! ou bien organiser des balades en mer !

Grégory : Nan nan c’est pas possible, j’repars dans 2 jours.. Je vais livrer ce bateau aux Canaries et après direction Le Cap.

Louis : Tu repars pour 6 mois quoi…

Grégory : T’as tout compris !

Chez les parents de Laure.

Laure : Bonjour Maman !

Blandine : Bonjour ma chérie !

Laure : Comme d’habitude, Alain est en retard…

Blandine : Il y a bien longtemps que je ne t’ai vu dans une tenue aussi décontractée. Ah non mais tu comptes sortir comme ça ?

Laure : Mais on va en mer, Maman, je ne vais pas mettre une robe longue !

Alain arrivant chez les Olivier : Je sais, je sais ! Je sais. Faut jamais faire attendre les jolies femmes. Bonjour Jolie-Maman en embrassant la main de Blandine.

Blandine : Bonjour.

Alain : Vous allez bien ? Bonjour mon cœur en embrassant Laure. Ah dis moi, je suis navré mais il va falloir renoncer à cette balade en mer aujourd’hui. J’ai un rendez-vous trop important.

Laure : Mais c’est pas possible Grégory nous attend !

Alain : On remet ça à dimanche. On aura tout notre temps dimanche. Ce soir, on dine chez mon boss, je passe te prendre à 19h. Et s’il te plait, profites-en pour passer chez le coiffeur, j’aimerais que tu me fasses honneur en attrapant ses cheveux et l’embrassant sur le nez. Il part. Bonne journée !

Laure l’air déçue et énervée : Ben moi j’irais quand meme…

Blandine : Tu n’y penses pas ? Ecoutes, je suis pas sure qu’Alain apprécierait. Grégory a quand meme été ton…

Laure : A été, Maman ! C’est du passé. Grégory n’est là que quelques jours.

Blandine : Tu es sure de ce que tu fais, Laure ? Toi, tu as oublié mais Grégory… ?

 Sur le bateau de Grégory.

 Grégory à Laure : Ben toi au moins t’es venu, ça fait plaisir. Tous les autres m’ont laissés tomber. Il l’embrasse sur la joue.

Laure : Tu ne me rends pas les choses faciles… Nous non plus on est pas libres, Alain a du travail et…

Grégory : Et tu fais jamais rien sans lui, c’est ça ? C’est dommage, j’aurais adoré faire cette balade en mer.

Laure : Moi aussi… Ca fait si longtemps…

Grégory : Qu’on a pas parlé entre amis d’enfance. La prenant par la main Allez viens, je t’ai rapporté quelque chose.

 Dans la cabine de Grégory.

Grégory donnant un collier à Laure : Un petit souvenir du Brésil. C’est le collier que portent les prêtresses de Yémanja. Tu connais Yémanja ?

Laure : Non.

Grégory : C’est la déesse de la mer. C’est pour ça j’ai pensé à toi tout de suite.

Laure : Je croyais que tu m’avais oublié, Grégory…Il fait non de la tête. Merci en l’embrassant.

Grégory : Allez on fait quelques ronds dans l’eau et après, promis, je te rends à tes obligations de fiancée de fils à papa.

 Sur la Plage, Louis jette du produit dans la mer pour que cela mousse. Un client intéressé par le rachat de la Plage arrive.

Le client : Le site est magnifique. Mais il n’y a personne.

Louis : Je comprends pas d’habitude, c’est plein de monde.

Sandra : Louis Lacroix, le fils du propriétaire. Monsieur Verdon, le futur acheteur j’espère.

Louis : Vous voulez visiter ?

Le client : D’accord. S’adressant à Sandra Dites moi il y a un problème avec cette plage ?

Sandra : Ah non non non aucun. Ah si, oui effectivement il y a un problème il y a 10 ans, un problème de pollution… D’ailleurs on avait meme dit que des plagistes avaient attrapés des maladies de peau. M’enfin, tout cela est oublié depuis bien longtemps ! Si vous voulez bien me suivre !

Le client voyant la mousse dans l’eau : Qu’est-ce que c’est cette mousse ?

Louis : Vous inquiétez pas, c’est un problème d’évacuation de l’eau.

Sandra : Oui la mairie est très efficace, le problème devrait être réglé la semaine prochaine.

Le client : Ecoutez, là euhh… j’ai un rendez-vous très urgent ! J’en parle à mon associé et je vous rappelle. Il part.

 Sur le bateau de Grégory.

 Laure : Finalement c’est facile. Je croyais qu’il fallait être une pro pour naviguer un voilier.

Grégory : Dis carrément que tu me prends pour un frimeur …

Laure : Non.

Grégory : Bon je peux te laisser la barre alors ?

Laure : Oui.

Grégory : Je vais chercher un petit truc à grignoter. Fais attention. Il descend en cabine.

Laure l’appelle soudain : Grégory ! Il y a un récif ! Grégory viens vite ! Il y a un récif là viens !

Grégory : Redresses ! redresses ! Tu dois plus me prendre pour un frimeur là hein. Bon allez repos, on affale et on va se baigner d’accord ?

 Au cabinet d’avocats.

 L’avocat : Non mais ça ne va pas du tout ! Mon client vient de me téléphoner, non seulement il n’achète plus la Plage mais en plus, il m’a traité d’escroc. Escroc ! Moi ! Vous imaginez un peu ?

Sandra : Ca ne m’étonne pas, c’est un menteur et un sale type !

L’avocat : Non mais je ne comprends pas, il semblait très motivé ! Enfin quoi cette plage est une affaire ! Et en plus, je lui envoies la plus jolie fille de Saint-Tropez pour visiter.

Sandra : Je sais pas si je dois vous le dire…

L’avocat : Ah mais… Parlez Sandra, vous savez bien que vous pouvez tout me dire !

Sandra : Ben voilà Maitre euh… il a tenté de… de me… enfin vous comprenez quoi. Ah oui ! Oui, il était d’accord pour acheter la Plage, moyennant…

L’avocat : Vous voulez pas dire qu’il vous a …. ?

Sandra : Ah non, je l’ai envoyé promener hein ! Vous me connaissez. Du coup, il s’est retiré de la vente. Je suis désolé, Maitre..

L’avocat prenant son téléphone : Cet odieux personnage va entendre parler de moi !

Sandra :  Ah c’est pas la peine, Maitre ! Je l’ai déjà mis hors d’état de nuire.

L’avocat : Qu’est-ce que vous lui avez fait ?

Sandra : Je vous passe les détails mais je peux vous assurer qu’il est pas prêt de recommencer… Avant longtemps.

Sur le bateau de Grégory.

Laure : J’ai vraiment hâte de terminer mes études de médecine.

Grégory : Pourquoi ?

Laure : Je pourrais choisir ma spécialité.

Grégory : Tu sais laquelle ?

Laure : D’abord, je pensais aux maladies tropicales, pour pouvoir voyager et…

Grégory : Et me rejoindre sous les Tropiques.

Laure : Non finalement j’ai changé d’avis, Alain et moi on pense que…

Grégory : La pédiatrie te conviendrait beaucoup mieux.

Laure : Comment t’as deviné ?

Grégory : Je voudrais pas te vexer mais je vous trouve aussi prévisible qu’un horaire de chemin de fer tous les 2.

Laure : Arrêtes de le critiquer, tu le connais même pas.

Grégory : C’est vrai… Tu fais la tête ?

Laure : Non, j’ai froid ! Il met un pull sur ses épaules.

Grégory : Tu vois ce qui me fait rire c’est que ça fait à peine 3 heures qu’on est ensemble et on recommence à se disputer comme avant.

Laure : 3 heures ?! Mais on sera jamais rentrés à 19h ! Alain va me tuer.

Grégory : T’as raison, il a vraiment toutes les qualités ton prince charmant… Allez, on vire de bord.

 Sur la Plage.

 Louis au téléphone : Ok mais je veux pas de la camelote ! C’est des futurs champions que je vais former, il me faut du matériel de pro. Attendez c’est sérieux mon business !

 Laure rentre en retard chez ses parents et se fait réprimander par sa mère.

 Blandine : Mais où étais-tu passée ? Alain a déjà téléphoné 3 fois, furieux évidemment. Il est parti seul chez les Messac.

Laure : Il a proposé que j’aille les rejoindre ?

Blandine : Ah non surtout pas. Il a du t’inventer une maladie pour t’excuser, il aurait l’air de quoi sinon.

Grégory : Non mais c’est de ma faute, à force de vivre au large, j’en ai perdu le sens de la ponctualité.

Blandine : Ah oui et en une journée, ma fille perd le sens de ses responsabilités !

Un oncle à Laure : Ah te voilà enfin, ma petite Laure !

Laure : Bonjour mon oncle !

L’oncle : On désespérait de te voir arrivée.

Laure : Je te présente Grégory. Grégory, mon oncle Henri.

Grégory : Enchanté !

L’oncle : Félicitations, mon garçon. Vous formez un très beau couple ma nièce et vous. S’adressant à Laure Dis donc tu m’avais caché que ton fiancé était si beau garçon.

Blandine : Mais non enfin Henri, ce n’est pas son fiancé, c’est juste un ami !

Grégory : Oui j’en suis le premier désolé mais effectivement, je ne suis qu’un ami.

Blandine à Grégory : Et ta mère ? Comment ça va depuis le divorce ?  Tu as toujours de ses nouvelles ?

Grégory : Oui elle va bien, on s’écrit souvent mais juste ce qu’il faut. Faut dire que ma mère est une femme très discrète et elle a toujours respecté pleinement la vie privée de ses enfants.

L’oncle à Grégory : Restez donc diner avec nous, ce sera tellement plus gai pour ma nièce.

Grégory : Non, je suis désolé, je peux pas. Je dois voir mon frère, on se voit pas très souvent, donc je dis juste au revoir à Laure et je me sauve.

L’oncle à Blandine : Il est charmant !

 Dans la cuisine.

 Grégory : Je crois qu’il va falloir que je m’en aille. Ils s’embrassent.

Laure : Va t’en Grégory, s’il te plait. Il part et Blandine fait son entrée dans la pièce.

Blandine : T’en fais une tête. Tu vas bien c’est sur ?

Laure : Ca va Maman, ça va. Laisse moi un petit peu.

 Louis fait le tour de la ville pour distribuer des tracts pour l’ouverture de l’école de voile quand il tombe sur Grégory.

 Grégory : T’as pas l’impression d’en faire un petit peu trop là ?

Louis : Faut se donner les moyens de ses ambitions.

Grégory : C’est vrai qu’avec les moyens des autres, c’est plus facile.

Louis : Bon allez vas-y, fais moi ton numéro de Schtroumpf moralisateur et laisse moi bosser. T’as pas d’idées ou tu penses à autre chose ?

Grégory : Non je suis en train de penser à Laure, j’aurais du lui écrire, j’aurais jamais du revenir comme ça.

Louis : T’es toujours aussi sentimental Faut te changer les idées mon pote, je vais t’arranger ça, viens. Alors programme : on va faire le tour par la grande corniche comme avant et après on fera la tournée des boites.

Grégory : Et l’addition sera ? Pour Papa !

Chez Alain et Laure. Alain s’apprête à partir au travail.

 Laure : Alain, attends. Elle l’embrasse. Tu m’en veux pour hier ? Je te jure, j’ai pas vu le temps passer.

Alain : Vous étiez si bien ensemble ?

Laure : Mais non.

Alain : Tu sais Laure, je vais pas t’attacher pour que tu restes avec moi.

Laure : Mais j’ai envie d’être avec toi. Tu le sais très bien.

Alain : Il est joli ce collier. Tu l’as acheté quand ?

Laure : C’est Grégory qui me l’a rapporté.

Alain : Grégory…, Un innocent petit souvenir, c’est ça ?

Laure : Ecoutes Alain, Grégory a été mon premier amour, c’est vrai. Mais on s’est séparés il y a 2  ans, c’est du passé. T’as aucune raison d’être jaloux.

Alain : Tu en es si sûre ?

Laure : Et si on partait quelques jours, tous les 2 ? Loin d’ici.

Alain : C’est une bonne idée… une bonne idée mais moi je travaille. Je peux pas partir comme ça sur un coup de tête MOI.

Laure : Très bien, mais il faudrait qu’on se parle quand même un petit peu, ailleurs que dans des soirées ou des diners.

Alain : Tout a fait d’accord. Sauf que là tu vois je suis pressé. Il démarre sa voiture. Tu sais Laure, être fiancé c’est un engagement… Je veux dire c’est pas un caprice !

Laure : Moi j’attends de la tendresse, toi tu me fais la morale… On dirait mes parents. 

Alain : Oui parce que tu te conduis comme une gamine !

A la Plage. Sandra arrive et réalise que Louis a vraiment repris la Plage.

 Louis : C’est un succès !

Sandra : Non mais tu déjantes complètement mon petit Louis. Et tu peux m’expliquer comment tu comptes t’en sortir tout seul ?

Louis : Non mais je ne suis pas tout seul puisque t’es là ! T’inquiètes pas, je vais prendre un renfort pour le bar on va s’en sortir.

Sandra : Oui mais je crois que ton père va avoir une attaque là.

Louis : Quand il va voir le boulot que j’ai fait ? Mais il va croire aux miracles ! Ecoutes de toute façon c’est ma dernière chance. Si ça marche pas, je me suicide. Alors qu’est-ce que tu choisis ?

Sandra : Suicide collectif bien sûr. Elle prend un plateau et l’aide.

Louis : Je savais que t’étais une fille intelligente.

Sur le port, Grégory arrive à son bateau et y trouve Laure.

Grégory : Laure ?

Laure : Je suis venue te dire adieu. Faut plus qu’on se revoit.

Grégory : J’en étais sur… Je savais en t’embrassant hier soir que je gâchais tout. Je suis désolé, j’ai pas pu m’en empêcher.

Laure : Non, c’est pas ta faute, j’aurais jamais du tenter le diable c’est tout. Elle lui fait la bise. Adieu Grégory.

Grégory : Non non attends, restes. Je veux pas que tu souffres à cause de moi, alors tu sais ce qu’on va faire ? C’est moi qui vais partir, comme ça tu m’oublieras et tout rentrera dans l’ordre.

Laure : Et si j’arrive pas à t’oublier ? Ils s’embrassent. Grégory, pourquoi c’est si difficile ? Pourquoi on est si romantiques ?

Grégory : On est pas romantiques, on est amoureux. Ils descendent dans la chambre. Je veux pas que tu me quittes. Plus jamais.

Laure : Il faut pas.

Grégory : Alors pars, pars vite ! Je t’aime.

 A la Plage.

 Claude : Qu’est-ce que c’est ça ?

Louis : Papa ! Alors méconnaissable la Plage, hein ? Plus besoin de chercher un nouveau gérant, c’est moi ! T’as vu, quand je m’y mets j’assure.

Claude : Et quand tu te plantes, tu te plantes. On peut dire que j’ai toutes les raisons d’être fier de toi. T’es un menteur, Louis ! T’es un menteur, un voleur et un tricheur ! J’passe pour quoi, j’te le demande ! J’ai eu l’air fin quand ta mère m’a annoncé ton renvoi du lycée ! Tu me demandes de te faire confiance, je pourrais plus JAMAIS te faire confiance.

Louis : Je voulais t’en parler, j’ai pas eu le temps.

Claude : Ben maintenant tu vas l’avoir le temps. Ta mère et moi, on a décidé de t’envoyer vivre à Lyon, Nicole t’as trouvé un stage dans une entreprise.

Louis : Vous pouvez pas me faire ça, c’est pire que la taule.

Claude : C’est moi qui vais en faire de la taule avec tes factures à payer !

Louis : C’est pour toi, pour la Plage que j’ai fait tout ça !

Claude : Arrêtes, ça suffit ! Encore une fois, t’as été irresponsable. T’as tout juste le temps de préparer ton sac, ton train part ce soir.

Louis : Tu veux que j’parte ? Ok mais j’préfère crever que de mettre les pieds dans votre entreprise pourrie ! J’me tire et tu me reverras jamais !

Claude : Louis ! Louis !

Chez les parents de Laure.

Alain : Blandine !

Blandine : Alain, mais je ne vous attendais pas !

Alain : Vous allez bien ?

Blandine : Très bien. Voyant les fleurs qu’il a en mains. Oh elles sont magnifiques, vous n’auriez pas du !

Alain : Euh non, c’est pour Laure. Excusez-moi. Elle est sortie ?

Blandine : Je ne l’ai pas revu depuis ce matin, je vous croyais ensemble. Je ne sais pas où elle a la tête en ce moment. Vous devriez plus vous occuper d’elle.

Alain : Je suis bête, j’ai oublié elle est allée faire des courses. Je sais où la trouver, excusez moi.

 Sur le bateau.

Grégory : Il faut que tu partes avec moi, Laure. On passe la nuit en mer et après on longe les côtes d’Afrique, tous les 2 de port en port.

Laure : Mais arrêtes, tu sais très bien que même si je voulais, c’est pas possible !

Grégory : Est-ce que t’en as envie au moins ? Ecoutes Laure, on est plus au 19ème siècle, personne ne t’oblige à épouser quelqu’un que tu n’aimes pas. On a qu’à leur parler et puis..

Laure : Non je pourrais jamais supporter la tristesse d’Alain et les larmes de ma mère.

Grégory : Si t’as pas le courage de les affronter, aies au moins le courage de les fuir. Rejoins moi ce soir à 20h, on les appellera une fois qu’on sera en mer. On reviendra plus tard, quand tout sera oublié.

Laure : Non. Alain mérite pas ça.

Grégory : Alain ou moi, toute façon yen a un des 2 qui va souffrir ! Fais comme tu sens Laure, écoutes ton cœur.

 Au cabinet d’avocats.

Sandra : Louis, qu’est-ce que tu fais là ? Voyant son sac Tu t’en vas ?

Louis : Je prends l’avion à Nice.

Sandra : Pour aller où ?

Louis : A Paris d’abord, après je verrais. Le principal, c’est que je me casse loin d’ici. J’ai besoin de toi, Sandra, j’ai pas de fric.

Sandra : J’imagine bien sur que ni ton père ni ton frère ne sont au courant ?

Louis : Mon père ! Mon père, ça va le soulager ! c’est lui qui veut plus de moi.

Sandra : Arretes avec tes conneries, Louis ! Parfois tu te comportes vraiment comme un môme !

Louis : Ah tu t’y mets aussi quoi ?! C’est bon, je vais me débrouiller seul !

Sandra : Mais non Louis ! Bien sur que je vais t’aider ! Mais à rester, pas à partir.

Sur le port, Alain arrive en voiture et voit Laure et Grégory s’embrasser.

A la Plage.

Grégory : Je suis venu te dire au revoir, je pars tout à l’heure.

Claude : Hé ben tu vois, j’ai beau m’y attendre, c’est toujours la même chose : c’est dur de te voir partir ! Voilà, mes 2 fils s’en vont et moi je me retrouve paumé comme un vieux con solitaire.

Grégory : Faut que je te parle de quelque chose avant de partir. Voilà, je te trouve injuste avec Louis. Lui, il fait tout pour que tu le prennes au sérieux et toi, tu vois que ses échecs.

Claude : Et qu’est-ce qu’il fallait que je fasse ? Que je le laisse foutre sa vie en l’air ?

Grégory : Papa, ya 10 ans t’as bien arrêter ton boulot de flic pour la reprendre cette plage ?

Claude : Bah oui mais moi c’était pas la meme chose, il y avait ta mère ! Et puis de toute façon comme j’ai dit à Louis, c’est trop tard je vends !

Grégory : Mais pourquoi la vendre ? Pourquoi pas la mettre en gérance ?

Claude : Avec Louis aux commandes ?

Grégory : Mais pourquoi pas !

Claude : Tu plaisantes ? Il a le sens des affaires aussi impulsif que fantaisiste, non pour diriger une affaire, y faut avoir la tête sur les épaules. Il est interrompu par Sandra.

Sandra regardant Grégory : C’est bien que tu sois encore là, tu vas m’aider à convaincre ton père.

Claude : Me convaincre de quoi ?

Sandra : D’une décision que je viens de prendre ! Une grande décision. Et je vous interdis de me traiter de folle hein !

 Laure prépare son sac pour partir avec Grégory et enlève sa bague de fiançailles. Elle s’absente et pendant ce temps, Alain voit son passeport et ses affaires. Il prend le collier que Grégory a offert à Laure et va au port.

 Grégory : Qu’est-ce que tu fais là ?

Alain : Laure m’a chargé de te rendre ça.

Grégory : où est-elle ?

Alain : Elle veut plus te voir.

Grégory : Elle t’as dit ça ?

Alain : Oui elle m’a dit ça. Elle m’a dit aussi que tu comprendrais.

Grégory : Faut que je lui parle !

Alain : Tu la laisses tranquille maintenant ! Tu lui as fait assez de mal, non ? Laure a cédé à un moment de doute. Oui, elle m’a tout avoué. C’est avec moi qu’elle veut vivre. Avec moi. Elle vient de me le jurer, elle était dans mes bras, je sais qu’elle disait la vérité. Je te souhaite de l’oublier.

Louis attend le bus à l’arrêt quand son père arrive. Il ne le prend pas.

Claude : T’allais vraiment partir ?

Louis : Ouais, jusqu’à Nice… Ils se serrent dans les bras.

 Grégory, déçu, part avant l’heure et sans Laure. Laure arrive et crie après lui mais il est trop tard.

 Au cabinet d’avocat.

L’avocat au téléphone : Bon je comprends bien Monsieur Lacroix mais permettez-moi d’être un peu surpris. Vous sembliez très décidé à vendre cette plage et… Non non pas de problème. Au revoir monsieur Lacroix. Sandra fait son entrée dans son bureau. Ah Sandra, vous allez peut être pouvoir me donner une explication. Je viens d’avoir monsieur Lacroix au téléphone, il ne veut plus vendre. Cette affaire était réglée d’avance mais depuis que vous avez pris le dossier en main c’est une catastrophe. Je suis très déçu, Sandra. J’attendais mieux de vous.

Sandra : J’avais oublié Maitre, je suis la nouvelle gérante de la Plage. Ma lettre de démission, Maitre, j’espère que vous ne regretterez pas votre assistante. J’attends ça depuis si longtemps. Sortir d’ici et ne plus sentir vos sales pattes posées sur moi. Le spectacle est terminé, Maitre.

 

Sur la Plage.

 Louis : Qu’est-ce qu’ils font là, ya toujours des galères avec eux !

Sandra : Oh sois pas mauvaise langue, regardes les voilà !

Laure : Désolés d’être en retard, toujours les rendez-vous d’Alain.

Alain : Pardon !

Louis : Bon on y va ? Je te batise ô toi Plage de toutes les extases et plaisirs à venir !

Sandra à Claude : Tu vois ce qu’il y a de bien chez ton fils, c’est qu’il voit toujours le bon côté des choses.

Claude : Je comprends que ca t’angoisse d’abandonner une grande carrière juridique pour venir dans une plage. Ca méritait réflexion.

Sandra : Figures toi, le pire c’est que j’avais réfléchi ! En tout cas, je te remercie de ta confiance et l’aventure est risquée mais si nous réussissons…

Louis : On va en faire un paradis.

Claude : J’en suis persuadé mon fils !

Sandra : A la vôtre !

Alain : Sandra, je vais peut-être avoir besoin de tes talents de manager. Vous savez qu’on se marie dans quelques semaines, hé bien je propose qu’on célèbre le mariage ici sur cette plage. Bonne idée, non ?

Sandra : Ah mais c’est une idée géniale ! qu’est-ce que t’en penses Laure ?

 Laure fond en larmes dans les bras de Sandra. (Fin)

 

Kikavu ?

Au total, 16 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

whistled15 
21.04.2022 vers 16h

yoshi91 
24.02.2022 vers 15h

Ocepk80 
08.02.2021 vers 18h

helene14 
22.05.2020 vers 19h

Oli31 
01.08.2019 vers 10h

Phoebe0102 
03.07.2019 vers 23h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

angie5 
Laura5993 
Ne manque pas...
Activité récente
Actualités
Interview  : David Tennant et Ibrahim Koma à propos du Tour du Monde en 80 jours

Interview : David Tennant et Ibrahim Koma à propos du Tour du Monde en 80 jours
Les acteurs du Tour du Monde en 80 jours, David Tennant et Ibrahim Koma ont répondu aux questions...

Diffusion

Diffusion "Le tour du monde en 80 jours"
Dimanche 5 décembre à 20h55, La Une (chaine belge) diffusera la nouvelle série "Le tour du monde en...

Tom Leeb dans la série

Tom Leeb dans la série "Plan B"
Lundi 17 mai à 21 h 05 TF1 lance la série de 6 épisodes "Plan B" nous pourrons retrouver le comédien...

J. Jobert|La saison 10 de Meurtres au paradis sur France 2 !

J. Jobert|La saison 10 de Meurtres au paradis sur France 2 !
France 2 débutera demain, lundi 5 avril, la diffusion de la dixième saison de Meurtres au...

Grégory Fitoussi dans La Garçonne

Grégory Fitoussi dans La Garçonne
Grégory Fitoussi était aux côtés de Laura Smet dans la série La Garçonne, diffusé sur France 2. Il y...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

HypnoRooms

chrismaz66, 17.05.2022 à 16:52

Sondage électoral chez Kaamelott, merci de venir voter pour votre Ministre...

arween, 18.05.2022 à 10:54

bonjour à tous ! N'oubliez pas de passer sur The Witcher pour répondre au sondage, commenter le calendrier et participer à la chasse aux montres

sanct08, 18.05.2022 à 12:04

Hello, n'hésitez pas à venir admirer le nouveau design de Profilage sur Le Caméléon

sabby, 18.05.2022 à 14:45

Peinture fraîche sur le quartier S.W.A.T Un nouveau design signé Profilage est en place ! On vous attend

Locksley, Avant-hier à 20:12

Nouveau sondage sur le quartier Marvel ! Il est 'ou-vert' à tous donc n'hésitez pas à passer. Bonne soirée !

Viens chatter !